Agenda

Soirée littéraire le mardi 20 mars 2018 à 19h30 au Manoir

Lecture et rencontre avec Jérôme Meizoz et Fabiano Alborghetti

Lauréats 2018 des Prix suisses de littérature

 

Le Manoir de la Ville de Martigny a le plaisir d’accueillir le mardi 20 mars à 19h30 deux lauréats pour une soirée de lecture et d’échange littéraire: Jérôme Meizoz pour son ouvrage Faire le garçon paru aux éditions Zoé à Genève et Fabiano Alborghetti pour Maiser (L’uomo del mais) paru aux Editions Marcos y Marcos à Milan. Avec la participation du comédien Vincent David et du musicien Valentin Chappot. Modération: Céline Cerny. En collaboration avec l’association Cellules poétiques. La soirée conviviale sera suivie d'un apéritif. Entrée libre.

 

 

Comment être un « garçon » et devenir un homme ? Ces questions traversent le récit d’apprentissage singulier de Jérôme Meizoz. À la fois roman et réflexion, mêlant fiction, souvenirs et enquête sociologique, Faire le garçon est un livre qui émeut et fait réfléchir.

 

« Un garçon, ça ne pleure pas pour rien, ça s’impose et se défend, ça ne se préoccupe pas des habits, des tissus, ça ne fait pas une affaire de son apparence. Et surtout, un garçon ne reste pas dans les jupes. »

 

Jérôme Meizoz, né en 1967 à Vernayaz (Valais) vit à Lausanne. Dans son oeuvre, composée d’une quinzaine de romans et de récits, il explore des thèmes tels que le silence, le manque, le passage de l’enfance à l’âge adulte ainsi que l’histoire de sa région natale. Il est professeur à l’Université de Lausanne. Spécialiste de l’oeuvre de Ramuz, formé en sociologie, il a publié plusieurs essais sur les « postures » d’écrivains et leur place dans la société.

 

→ www.jeromemeizoz.com

 

Un « homme du maïs » qui, comme tant d’autres, quitte sa patrie pour chercher fortune au Tessin. De l’après-guerre à nos jours, le roman en vers Maiser dépeint l’existence d’un émigré italien: d’abord soldat puis paysan et père de famille, étranger partout et pourtant enraciné dans la terre.

 

« Jamais personne n’est qu’une vie / dit doucement Francesco. À qui demandera / qui nous sommes et quoi / réponds enfants deux fois : / de ceux qui sont venus / pour ne rester rien qu’un moment / mais en terre lointaine le soir les a cueillis. »

 

Fabiano Alborghetti, né à Milan en 1970, est un poète et promoteur culturel suisse. Il vit au Tessin. Il a publié plusieurs recueils de poésie. Fabiano Alborghetti s’est occupé de critique littéraire, il a fondé des revues, créé des émissions de radio, réalisé des projets dans des prisons, des écoles et des hôpitaux; il collabore avec diverses maisons d’édition et de nombreux festivals de littérature, représentant et promouvant le Tessin, la Suisse et la langue italienne.

 

→ www.fabianoalborghetti.ch

 

Avec la collaboration de Bibliomedia Suisse et  l’Association Cellules poétiques.