Eyes Wide Open

08.06.2013 — 08.09.2013

 

Eyes Wide Open


Rencontre presse le vendredi 7 juin à 14h.
Vernissage le samedi 8 juin à 18h.
Visite guidée par les curatrices Sibylle Omlin et Elena Rusca, les dimanches 30 juin et 1er septembre à 16h.
Visite guidée en compagnie d’Elena Rusca, le dimanche 21 juillet à 16h.
Visite guidée suivie d’une dégustation de thé de menthe et de café arabe, le dimanche 8 septembre à 16h30.
 

Pour son exposition d'été en lien avec le festival des 5 Continents, Le Manoir de la Ville de Martigny présente 4 récits sur l'art dans l'espace public, quatre dimensions différentes d'un « Vivre ensemble ».

 

L'Amman Journal Revisited de Sibylle Omlin d'abord. Un récit de voyage dans la capitale de la Jordanie à travers sa production artistique contemporaine et les problèmes d'identité qu'elle traite. Une réflexion sur la manière dont l'artiste s'empare de l'espace public et confronte son environnement urbain, économique et politique à l'Occident dominant. Puis une immersion dans le Chili et son histoire. Le Chili de Salvador Allende, mais aussi le Chili d'aujourd'hui, avec le journal d'Elena Rusca Con las Gafas d'Allende et le collectif d'artistes « Imaginario del Sur ». Retour ensuite sur l'exposition urbaine Familles Valaisannes, d'après une idée originale du RLC Sion avec les photographies de Robert Hofer et Jean-Claude Roh et des textes de Daniel Rausis. Neuf portraits de familles qui traitent du sujet de l'intégration. Enfin, une création in situ de Matthieu Barbezat et Camille Villetard du récit des Journées des 5 Continents, un festival qui célebre depuis 20 ans la beauté de la différence et la découverte culturelle de « l'autre ».

 

Eyes Wide Open

Sibylle Omlin - Amman Journal Revisited : La spécificité de l'identité nationale des villes arabes aujourd'hui convergent sur les villes cosmopolites, avec les données démographiques urbaines, les classes sociales, les politiques liées au genre, et les minorités comme sujets de discussion continue dans des contextes formels et informels à plusieurs endroits dans le monde. Les identités changent constamment, tandis que les sujets concernant l'identité poussent le racisme et un nouveau genre de fanatisme à la surface, ajoutant ainsi des aspects à la manière dont l'identité est définie dans des contextes locaux. Ceci a également eu un gros impact sur le planning urbain et sur les notions d'espace (publique autant que privé) dans ces villes. Pour ces raisons, beaucoup d'artistes font allusion aux questions urbaines et aux sujets politiques dans leur travail. L'exposition "Amman Journal", que j'ai commencé à préparer un an et demi après mes visites à Amman, au Caire, en 2010 et 2011, se concentre sur des artistes qui explorent Amman et d'autres cités et pays arabes en utilisant ce contexte.
Avec les oeuvres de Hijamwi Sama, Helen Keiser, Laatiris Faouzi, Toucan Oraib, Rene Zach, Zureikat Sima et Christoph Ruttiman.

 

Elena Rusca - Con las Gafas de Allende : Depuis toujours je suis fascinée par l'Amérique du Sud, par sa vie de révolutionnaire, son histoire politique et sociale, et ses merveilleux paysages. Il y a quatre ans, j'achète dans une librairie de Bologne le livre- DVD intitulé « Compañero Presidente» (Feltrinelli, Italie, 2006). En le lisant, mon amour pour cette partie de l'histoire se scella définitivement. Je fus plus que jamais déterminée à mettre sur pied un projet artistique qui puisse parler de ces événements en Europe. J'ai donc entrepris un travail de recherches historiques aidée par un vieil ami de famille, Carlos, chilien exilé en Italie depuis 1974. Il se fit un véritable voyage dans le temps pour m'aider à mieux comprendre ce continent lointain qu'est l'Amérique du Sud.

Avec les œuvres d'Elena Rusca, Ana Videla Lira, Carlos Mirabelli et Hector MONO Carrasco.


Daniel Rausis - Familles Valaisannes : Quand je suis né, j'étais noir. Quand j'ai grandi, j'étais noir ! Quand j'ai peur, je suis noir ! Quand je suis malade, je suis noir ! Quand tu es né, tu étais rose ! Quand tu as grandi, tu es devenu blanc ! Quand tu vas au soleil, tu deviens rouge ! Quand tu as froid, tu deviens bleu ! Quand tu as peur, tu deviens vert ! Quand tu es malade, tu deviens jaune... et après tout ça, tu oses m'appeler « Homme de couleur ».

Mads Olesen - Journées des 5 Continents, 20 ans de métissage : Chaque année, le Festival des Journées des 5 Continents offrent quelques jours d'errance sur les sentiers du monde avec une somme de petits projets sur fond de grandes musiques. Un air de fête, un rien de bonté, un moment d'ouverture de l'autre. Un festival printanier. Le monde a besoin de musique, de beaucoup de musique. Une musique révélant l'humanité de l'homme, sa sociabilité, son sens de l'autre, son enthousiasme. Le monde a besoin de beauté, de beaucoup de beauté et d'imagination. Enfin nous devons apprendre à accueillir l'autre, un proche voisin ou celui qui cherche refuge dans notre pays ; laisser à tout un chacun un espace pour créer, découvrir et se rencontrer, un espace catalyseur de communication, tel est le sens des Journées des 5 Continents.
Une mise en espace de Matthieu Barbezat et Camille Villetard.

Eyes Wide Open, 4 récits d'un quotidien témoin d'une expression artistique. Une exposition pour découvrir le monde les yeux grands ouverts.