Ganioz Project Space

Ganioz Project Space (GPS)
Le Manoir de la Ville de Martigny présente un nouvel espace dans ses murs: le Ganioz Project Space (GPS).  [+ LIRE LA SUITE]
Se développant sur les deux salles du rez-de-chaussée, cette initiative s'inscrit dans la mission constante de soutien aux jeunes artistes et contribue à la démarche d'ouverture de l'institution à la scène artistique émergente. À travers des expositions courtes et des évènements ponctuels, ce concept amènera un dynamisme et un élargissement de l'offre culturelle au Manoir, invitant également le public à la découverte de nouveaux champs exploratoires dans le domaine de l'art contemporain.
Le Ganioz Project Space (GPS) est le lauréat de la Bourse ArtPro pour structures et projets expérimentaux 2015 du Canton du Valais.  [+ LIRE LA SUITE]
Cette distinction permettra de poursuivre le dynamisme et l’élargissement de l’offre culturelle dans le domaine de l’art contemporain au Valais.
 
Voir les expositions passées :  2016 | 2015
 
 

Nick Chendela Sangale

EXPO OFF
Château de la Bâtiaz / Ganioz Project Space (GPS) off

 
 

Le Ganioz Project Space (GPS) OFF présente les drapeaux de la montée au château de la Bâtiaz par Nick Chendela Sangale, du 10 juin au 18 septembre 2016.

Vernissage le 10 juin 2016 dès 18h10.

 

Nick Chendela Sangale, Art for Art, 2016
Drapeau, impression sur polyester, 200 x 200 cm

À l’occasion de l’exposition Dakar-Martigny : Hommage à la Biennale de Dakar qui se tiendra au Manoir et dans la ville de Martigny cet été, le Ganioz Project Space (GPS) sort de ses murs. Il adopte lui aussi les couleurs de l’Afrique et invite l’artiste né an Zambie, Nick Chendela Sangale, à investir les quatre drapeaux qui accompagnent la montée au château de la Bâtiaz.

 

L’approche artistique de Nick Chendela Sangale interroge la communication avec l’Autre, l’échange en situation interculturelle, et la question du langage en général. L’artiste a développé au fil des années un alphabet personnel et un système d’idéogrammes, le « Nguvu » - terme qui signifie « pouvoir » en Swahili – qu’il intègre dans ses œuvres. Qu’ils fassent référence à l’actualité, ou révèlent certaines différences de culture et d’approche entre son pays d’origine, la Zambie, et le monde occidental, ces symboles sont toujours vecteurs de messages forts. Il explique : « L’art est un médiateur entre les autres et moi-même, entre mes questionnements, les pistes explorées et les réponses que je tente d’y apporter. »


Nick Chendela Sangale est né en 1971 en Zambie. Il vit à Sion et travaille à Sierre. Après un diplôme de céramiste en 1997 à Chipata (Zambie), Nick Sangale se forme auprès d’artistes zambiens et s'essaie à différents médiums (peinture, installation, sculpture). En 2010, il décroche une bourse qui lui permet de parfaire sa formation à l’ECAV à Sierre. Durant trois ans, il explore les domaines de la performance et des installations et continue la sculpture et la peinture en parallèle. En juin 2013, il obtient son bachelor de l’ECAV. En 2014, il travaille en résidence au Quartier Culturel de Malévoz. Il est membre Visarte Valais depuis 2015. → nickchendelasangale.com

 

Les drapeaux sont visibles tous les jours, du 10 juin au 18 septembre 2016.
Vernissage le 10 juin dès 18h10.
Chemin du château, 1920 Martigny → www.batiaz.ch