Ganioz Project Space

Ganioz Project Space (GPS)
Le Manoir de la Ville de Martigny présente un nouvel espace dans ses murs: le Ganioz Project Space (GPS).  [+ LIRE LA SUITE]
Se développant sur les deux salles du rez-de-chaussée, cette initiative s'inscrit dans la mission constante de soutien aux jeunes artistes et contribue à la démarche d'ouverture de l'institution à la scène artistique émergente. À travers des expositions courtes et des évènements ponctuels, ce concept amènera un dynamisme et un élargissement de l'offre culturelle au Manoir, invitant également le public à la découverte de nouveaux champs exploratoires dans le domaine de l'art contemporain.
Le Ganioz Project Space (GPS) est le lauréat de la Bourse ArtPro pour structures et projets expérimentaux 2015 du Canton du Valais.  [+ LIRE LA SUITE]
Cette distinction permettra de poursuivre le dynamisme et l’élargissement de l’offre culturelle dans le domaine de l’art contemporain au Valais.
 
Voir les expositions passées :  2018 | 2017 | 2016 | 2015
 
 

Tomasz Fall, Le premier homme

 

Exposition du 17 janvier au 17 février 2019

Vernissage le jeudi 17 janvier à 18h, en présence de l'artiste.

 

« Le 12 septembre 2015, un ami m’envoya un message pour prendre de mes nouvelles.

Il me parla d’un article de journal au sujet d’une histoire mystérieuse. Une sexagénaire aurait aperçu une lumière blanche dans le ciel avant que le paysage ne se déforme devant ses yeux incrédules.

À la recherche d’un sujet pour un reportage photo, je partais à l’aventure.

De longs mois plus tard, je rencontrais enfin l’homme à l’origine des phénomènes inexpliqués. Il allait changer ma vision du monde et ma personne. »

– Tomasz Fall

 

Tomasz Fall, Sans titre, de la série Le premier homme, photographie argentique, 2018.

Le Ganioz Project Space (GPS) est fier de présenter au public la première exposition personnelle de Tomasz Fall.

 

Artiste valaisan d’origine suisse et espagnole, Tomasz Fall est né en 1984. Il vit et travaille à Saillon (VS). Son travail se compose principalement de photographies mais fait également appel au dessin, à la peinture, à la vidéo et à l’installation. Entre mises en scènes totales, prises de vue spontanées ou archives, les images de Tomasz Fall questionnent sur un ton fictionnel, narratif et ambigu, la société occidentale et ses enjeux contemporains (éthiques, philosophiques, politiques, économiques ou humanitaires), le monde de l’art et les interactions entre médias artistiques.

 

Après avoir fréquenté l’ECAV-Ecole cantonale d’art du Valais pendant une année, Tomasz Fall obtient un diplôme de l’Université de Fribourg et de la HEP de Lausanne. Ces dix dernières années, il a participé à de nombreuses expositions collectives en Suisse (Scen’art à la Ferme Asile Sion en 2006, Prix Photo 2011 au Kornhausforum Berne, Musée de l’Elysée Lausanne en 2012, Fondation Pierre Arnaud Lens en 2017) et à l’étranger (Lens Culture Photofest Paris en 2013, Epsy Photography Prize à l’Elysium Gallery, Swansea, Pays de Galles en 2014 ou Renaissance Photography Prize à la Getty Image Gallery de Londres en 2014 et 2016) et a été distingué par des prix. → www.tomaszfall.ch