SuperNova Martigny

Une exp(l)osition au Manoir !
Ateliers artistiques au Manoir du 1er au 30 mai 2017
Exposition du 10 juin au 13 août 2017
Vernissage le samedi 10 juin 2017 dès 18h00, en présence des participants au projet.
Performance La Parade des livreurs à 19h15.
Dans les villes conventionnelles, les œuvres d’art vont dans les musées, et y restent. Les visiteurs entrent dans les musées, et en repartent. La dynamique ressemble à celle d’un accordéon. Flux et reflux… SuperNova Martigny est un projet artistique associatif et participatif qui souhaite inverser cette marche à suivre. Il se déploie d’abord en ville… puis s’expose au Manoir.
 

Pendant tout le mois de mai, des ateliers artistiques s’activeront dans la ville de Martigny, impliquant sa population, investissant certains de ses espaces, et surtout cherchant à constituer des interactions dans le quotidien à travers une production artistique dirigée vers la ville. Le Manoir est le point de départ, ainsi que la caisse de résonance de ces interférences alors qu’à l’issue de ce mois d’ateliers, une exposition racontera ces petites transformations du quotidien dans lequel l’art devient un liant social.

 

Se projeter dans une ville avec un tel projet soulève un ensemble de questions autant sur le statut de l’art, que sur la valeur et l’importance des histoires, des ancrages, des images et des matières que véhiculent les résidents de Martigny. Il s’agit de les recevoir, non pas comme des missionnaires de l’art et de l’esthétique, ni uniquement comme un projet d’intégration social de certaines populations, mais comme des expériences à part entière pour une forme artistique qui se construit grâce au lien et à la confiance d’individus prêts eux aussi à faire place dans leur quotidien à une expérience extraordinaire.

 

Ainsi, en mai, le Manoir convie toutes sortes de populations de Martigny à œuvrer ensemble à travers quatre ateliers.

 

L’Atelier  Space Pizza  (→ lien) propose aux pizzaiolos professionnels de Martigny d’élaborer collectivement la recette de la Supernova Pizza qui pourra être servie dans les restaurants octoduriens pendant le temps de l’exposition et, peut-être, pour les siècles à venir. Afin de mettre en valeur cette nouvelle recette et les multiples cartes mentales que représente la pizza, l’artiste François Burland développera un ensemble de motifs à sérigraphier sur des cartons à pizza qui seront en circulation dans les différents restaurants et lieux de cuisine rapides servant la SuperNova Pizza.

 

L’Atelier  Home Made Impression  (→ lien) a pour objectif de créer une émulation autour de la réalisation d’affiches grands formats reprenant l’iconographie propre aux régions alpines suisses et à la ville de Martigny en particulier. Il s’agira de détourner à la fois des affiches politiques, des publicités et autres street posters. Il y a évidemment derrière cette démarche un clin-d‘œil à ce qui fabrique l’espace public et surtout sa représentation.

 

L’Atelier  MNA Full Contact  (→ lien) choisit d’inviter des jeunes Mineurs Non-Accompagnés (MNA) à Martigny pour qu’ils posent un regard neuf sur la ville. Ils parcourront les rues avec des « informateurs privilégiés » qui leur parleront de leur Martigny, des lieux qu’ils aiment, des anecdotes et des rumeurs qui entourent la ville. Ils réaliseront ensuite des cartes postales vidéos et audios adressées à leurs proches restés « là-bas », témoignant ainsi de leur impression face à cette ville et plus largement face à ce pays dans lequel ils vivent bon gré mal gré. Les habitants de Martigny seront à leur tour invités à réaliser leur propre carte postale vidéo, afin d’eux aussi témoigner de leur quotidien à Martigny.

 

Enfin,  La Parade des livreurs  (→ lien) propose de mêler intervention artistique urbaine à culture locale. Une horde de vélomoteurs portant des boites sonores sur leurs porte-bagages investira l’espace de la ville et l’habitera de manière sonore par un chant venu des clochers des différents villages environnant Martigny et filant d’un bout à l’autre de la cité. Le boguet, appréhendé ici comme une pièce archéologique de la mobilité, nous renvoie à notre ruralité et transporte avec lui une foule de souvenirs. L’espace d’un temps, il transformera ses participants en livreurs de mémoire populaire.

 

Les résultats de ces ateliers et interventions artistiques, additionnés à des captations sonores, photographiques et ludiques (→ Les capsules de mise en récit), seront présentés au Manoir de Martigny à partir du 10 juin, articulés et enrichis de telle façon que l’exposition soit la trace de ces micro-interférences qui auront marqué d’une manière ou d’une autre la ville.

 

Les maîtres-mots du projet sont décloisonner, donner envie, inviter à découvrir plus. Ainsi, le Manoir de Martigny souhaite aimanter toutes sortes de publics qui ne rentrent habituellement pas dans les musées, et peut être les y faire demeurer, quelques instants de plus.

 

SuperNova Martigny est une proposition de François Burland (artiste), Alexandre Grandjean (anthropologue) et Florence Grivel (historienne de l’art).

Les artistes des ateliers : François Burland, Céline Masson, Clara Alloing, Bertrand Léonard de la S Grand atelier (Belgique).

Les artistes encapsuleurs : Myriam Schüssler de la Camaraderie (Belgique), Culturadio, Sharpedstone. (→ Les capsules de mise en récit)

Les curateurs : Alexandre Grandjean et Florence Grivel.

 

Le projet est soutenu par la Ville de Martigny, le dispositif Art en Partage du Canton du Valais, Pro Helvetia, Ernst Göhner Stiftung et la Loterie Romande.